roue qui tourne pour patienter

☰ MENU enveloppe

bouton de fermeture du menu
;

Composition d'un parfum

illustration de l'article

La parfumerie est un art scientifique. Un art maîtrisé par le parfumeur, qui a à disposition dans son “orgue”, une palette d’environ 6000 odeurs différentes, chacune possédant sa note et sa personnalité.

Le nez doit associer ses odeurs, les “marier” en des harmonies subtiles jusqu’à trouver l’accord parfait qui enchantera notre sensibilité. C’est un art très complexe. Le parfumeur doit tenir compte de l’odeur, de sa ténacité mais aussi du degré de volatilité des différentes essences qui entrent dans sa composition et de leur réaction sur la peau.

Le contrôle de qualité intervient à tous les stades de la production. Un échantillon témoin de chaque lot est prélevé pour assurer une qualité constante. Voir le processus de fabrication d’un parfum.

Trois grandes familles de produits sont utilisées pour la composition d’un parfum :

1- Les produits naturels, parmi lesquels on distingue plusieurs catégories :
Les huiles essentielles obtenues par distillation à la vapeur d’eau. On obtient ainsi des huiles essentielles de fleurs, de graines, de racines, de feuilles ou de rameaux.
Les concrètes : produit solide obtenu par extraction à partir de certaines fleurs comme le jasmin ou la rose.
Les absolus : essences obtenues à partir de concrètes ou de résinoïdes.
Les résinoïdes : produits provenant d’arbres résineux comme le pin, le cyprès…
Les produits d’origine animale comme le castoréum, le musc, l’ambre gris.

 

2- Les produits synthétiques
Ils sont obtenus à partir de réactions sur des produits naturels ou des produits chimiques, le but étant d’imiter un produit naturel. Ils sont devenus un élément indispensable de la composition du parfum.

 

3- Les produits chimiques
Obtenus par réactions sur certaines matières premières, ils apportent quelquefois à la parfumerie de nouvelles molécules qui peuvent avoir une propriété ou une qualité olfactive intéressante.